Portfolio

LE MUR -  MINIMALISTE

Un mur, monumental, fait obstacle à l’horizon. Impossible de le contourner et, à plus forte raison de l’éviter. Il impose sa stature. Avec le temps, les lueurs changeantes, des heures du jour, les lignes et les formes, jeux de lumières et d’ombres, s’animent et prennent vie. Le temps contribue à l’émergence d’un sujet surgi du néant. Une mosaïque de détails qui, chacun pris séparément, génèrent des émotions, fait voler le mur en éclats. L’imaginaire du photographe peut les réassocier au gré de sa fantaisie et de ses pensées. Jadis obstacle, le mur disparaît, et se métamorphose en une sculpture évolutive au gré de l’inspiration du spectateur…

LE MIROIR DES EAUX - CONTEMPORAIN

La surface des eaux, mer ou rivière, dissimule sous le masque des reflets mouvants, fantasques, changeants et éphémères, les mystères d’une réalité imaginée, plus émouvante encore tant qu’elle demeure inconnue. La surface miroitante cache le réel et le rend, avec son mystère, plus attirant encore. La sagesse, la vraie, ne résiderait-elle pas, parfois, moins dans l’approfondissement du réel que dans l’évasion et dans la liberté de rêver ? Le miroir irradie la lumière, mélange les couleurs au gré des caprices du vent et des déformations de sa surface pour une création artistique, à chaque instant différente, constamment renouvelée. Saisir l’instant fugace et le pétrifier dans l’image pour le garder intact…

JEUX D’OMBRES ET DE LUMIERE - CONTEMPORAIN

Les ombres, tels des fantômes, déambulent avec vivacité, découpent la lumière à l’emporte-pièce sur les trottoirs de la ville. Elles imposent leurs silhouettes mouvantes qui s’évanouissent dans le néant aussi vite qu’elles nous sont apparues. Les fantômes se mêlent à l’environnement de la rue, structures faites de lignes et de formes figées dans leur imposante stature. Légères et immatérielles, les ombres survolent l’asphalte, tantôt s’élargissent, s’étirent, disparaissent pour réapparaître un peu plus loin par le tour de passe-passe d’un magicien de l’impossible…et des miroirs de la ville !
Dans la nature, ombres et lumières se jouent les unes des autres en un savant ballet aux multiples facettes qui dissèquent les formes, donnent vie, profondeur et dynamique aux panoramas qui s’offrent à notre regard.

REVES URBAINS - CONTEMPORAIN

Les architectures novatrices de nos cités, en constante mutation, par l’infinie diversité des structures d’acier et de verre, façonnent l’espace et le sculptent de formes nouvelles. Les lignes, les formes, les couleurs s’harmonisent, se bousculent, s’entrechoquent ou se multiplient au gré de la gouvernance de l’architecte qui les a crées et de la manière dont l’environnement se les approprie. Les visiteurs les interprètent avec leur regard personnel et leur imaginaire. De cette symbiose entre le créateur et le contemplatif naît une subtile alchimie et la genèse de visions étonnantes qui ne laissent jamais indifférent !

LE CHAOS ET LA VIE - CONTEMPORAINS

Qu’y a-t-il de plus étrange et chaotique que l’incroyable anarchie apparente visible dans la nature, la forme et la disposition des cristallisations minérales au sein des roches magmatiques d’origine profonde présentes dans le socle de notre terre ?
Le désordre apparent des cellules nerveuses, ces incroyables neurones et leurs prolongements fibreux, laissent perplexe. Les centres nerveux semblent tout autant irréels si l’on ne se réfère qu’à leur apparence.
La forme et la répartition des minéraux obéissent à des lois précises, tout autant que le merveilleux agencement fonctionnel des cellules nerveuses !
Quel est l’ordonnateur de ce désordre ordonné ? Subjective, la simple observation de ces structures, figées dans le temps, celui de l’instantané, pourrait-elle contribuer à suggérer quelques éléments de réflexion ? Vaste sujet !

PANORAMAS

Les grandioses panoramas présentés par Ernst Haas, dans son somptueux album «  La création » publié pour la première fois en 1971 ou les magnifiques images toutes de lignes de formes et de contrastes aux couleurs savamment orchestrées par Franco Fontana ont placé la barre très haut. Peut-on encore innover dans la difficile voie de la photo de paysage ? Innover encore? A chacun d’essayer! On peut toujours tenter d’exprimer son ressenti et ses émotions face aux somptueux horizons dont notre si belle planète nous gratifie.

NATURE

J’ai, de tous temps, ressenti un émerveillement toujours intact et renouvelé confronté aux merveilles que dispense la nature, tant la nature est art et mystère. Le monde végétal me touche particulièrement. Figé en apparence, le bouillonnement intérieur est bien réel et les fantastiques capacités d’adaptation des végétaux à des modes de vie d’une infinie diversité, sans limite véritable, force l’admiration…

 

PHOTOS ANCIENNES

Les photographies présentées dans cette série ont été, pour bon nombre d’entre elles prises en vivant ou en voyageant dans plusieurs pays durant les années 1970-1980, parfois, aussi, plus tard.

A PROPOS

Alain Durand Photographe
logo Alain Durand Photographies

Alain Durand

S’étonner et étonner, percevoir le monde en focalisant notre attention sur des détails qui, bien mieux que l’ensemble, ont la capacité d’induire sensations et émotions. Libérer l’esprit du modèle imposé et le laisser libre de son propre ressenti face à un ensemble de réalités partielles, partiales ou rêvées, que chacun peut s’approprier ou rejeter sans jamais les subir.

[...]

EN LIRE UN PEU PLUS

Apprendre à voir et à imaginer ce qui n’est pas là, découvrir ce qui est caché ou même n’existe pas ! Notre rapport à l’image a changé et, bien souvent, l’imaginaire gouverne le réel. Le rêve-éveillé nous situe dans un environnement fait de lignes, de formes, de couleurs, de sensations où tout vibre, s’harmonise, se déchire, se rencontre ou s’oppose au gré des rencontres et des évènements de la vie.

Dans la photographie contemporaine l’idée prend parfois le pas sur l’œuvre au point de l’anesthésier et de la réduire à sa portion congrue en lui faisant prendre les formes les plus diverses pour étonner à tout prix. Surprendre, pour surprendre, est-ce cela qui génère les émotions véritables ?

L’ «idée» a une valeur dominante dans le concept mais y-a-t-il contradiction avec toute forme d’esthétisme au point d’en susciter, par certains, un rejet de principe ? Les concepts prolongent la pensée ; les propos des photographes et leur expression dans leurs travaux sont indissociables mais, fort heureusement, chacun garde sa liberté de penser et de s’exprimer avec son ressenti, ses sensations et ses sentiments.

Famille de photographes. Né dans un environnement favorable, j’ai, dès mon enfance, commencé à photographier. Très tôt, la photo devient passion. Sa pratique accompagne ma vie. Je me suis consacré à l’image documentaire, au rédactionnel, à des livres et à des articles de presse. Très longtemps expatrié pour des raisons professionnelles, la motivation de mes choix fût la volonté de découvrir plusieurs régions du monde, leur diversité environnementale, culturelle et d’y vivre. De retour dans ma ville natale, Albi, je me consacre toujours et encore à la photographie, avec une évolution marquée vers l’abstraction.

Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Blog

Voir plus LOADING... FIN